Kant et l’impératif catégorique

Dans sa Critique de la Raison Pratique, Kant propose un cadre a priori qui doit permettre à l'individu de savoir si son action est morale, bonne ou mauvaise.

L'impératif catégorique est formulé ainsi: "Agis de telle façon que la maxime de ton action puisse être érigée par ta volonté en une loi universelle".

 

Ce qui signifie deux choses. La première est que l'être humain est libre par essence: il est autonome par rapport à toute force extérieure qui pourrait lui dicter ses actions comme un Evangile ou une culture particulière. La deuxième c’est que pour décider si une action est juste ou non, morale ou non, il faut verifier si la maxime de cette action peut être érigée en en une loi universelle. 

Prenons un exemple complet. Je suis excédée par mon voisin qui passe ses nuits à écouter du heavy metal à plein volume. En conséquence,  “Je décide de le tuer pour m’en débarrasser”.

Ca c’est la maxime de mon action.

 

Essayons de voir si je peux ériger cette maxime en loi universelle. Que se passerait-il si chaque fois qu’un être humain est excédé par un autre, il le tuait. Si on pose comme hypothèse plausible que tout être humain est à un moment où l’autre excédé par l’un de ses semblables, il s’ensuivrait que tout être humain en tuerait au moins un autre un au cours de sa vie et ce serait vrai universellement. Le résultat serait l’extinction assez rapide du genre humain puisqu’ils s’élimineraient un à un au minium. Il ne resterait à terme que le dernier à être tué soit parce qu’il était plus fort que son opposant soit que le nombre d’êtres humains aurait été impair au point de départ.

 

Bref. Tuer mon voisin parce qu’il m’excède n’est pas une action morale, en vertu de l’impératif catégorique kantien.

Mais qu’en est-il de situations plus subtiles?

 

Imaginons que j’ai une amie Sarah dont le mari Pierre est l’ami de mon mari Arthur.

Sarah m’avoue qu’elle trompe Pierre et me fait jurer de ne le dire à personne, y compris à Arthur.

Que se passera-t-il si Arthur me demande: “Dis-moi sans mentir si tu sais que Sarah trompe Pierre”.

Dois-je mentir à Arthur et trahir le secret de Sarah ou dois-je dire la vérité à mon mari et trahir la confiance de mon amie? 

Site Title