Coaching
 

Le "diagnostic" ne se fait pas sans heurts. Souvent l'adulte HP a passé de nombreuses années dans l'ignorance de sa spécificité et la réalisation de cette dernière se fait rarement dans des conductions optimales. La plupart du temps c'est par des voies détournées que la personne comprend qu'elle est différente. Mais lorsque la révélation a lieu de nombreuses difficultés émergent.

 

D'abord, la différence étant une différence positive, elle est curieusement difficile à accepter. "Quoi? Moi HP? Vous plaisantez! Je n'ai même pas le bac."

"Franchement, j'ai une intelligence moyenne, j'ai toujours dû étudier plus que les autres..." 

"Je pense que c'est prétentieux de se croire plus intelligent que les autres".

Etc.

 

Petit à petit l'acceptation se fait, avec des hauts et des bas, ("Mais finalement, c'est peut-être vrai?Enfin, non ce n'est pas possible.. Quoi que? ").

 

Tôt ou tard, surgit la grande question suivante et inévitable: "Ok, soit, je suis HP. Parfait. Et maintenant, je fais quoi?"

 

Ce chemin est parfois long et douloureux. Il n'est pas inutile dans ce cas de bénéficier d'un accompagnement ou d'un soutien ponctuel en vue de traverser ce grand changement sans trop de remous. 

 
Psychothérapie
 
Le cerveau des personnes HP ne fonctionne pas
comme celui des autres. 

 

En conséquence, il arrive souvent que l'adulte HP se retrouve en souffrance psychologique sans trop savoir pourquoi (n'a-t-elle donc pas tout pour être heureuse?). 

 

Sujet aux angoisses, aux épisodes dépressifs, aux sautes d'humeurs, l'adulte HP manque aussi cruellement et très paradoxalement d'estime de soi nécessaire à un bon fonctionnement psychologique.

 

Des pathologies plus lourdes peuvent également être rencontrées telles que: trouble anxieux généralisé, phobies diverses (particulièrement: la phobie sociale, l'agoraphobie, l'hypochondrie, la claustrophobie,), des troubles alimentaires, des troubles du sommeil, et sans doute le symptôme le plus répandu: la tendance à l'obsession qui peut se décliner de mille façons différentes (de la simple "rumination" après chaque remarque mal interprêtée jusqu'au trouble obsessionnel compulsif ).

Dans ce cas, un travail thérapeutique peut venir à point pour libérer la personnes des tendances négatives en vue de lui permettre d'exprimer ses potentiels.

 

 

 

 

 

 


 

EXPLORE THE UNKNOWN